Les vergers de mai

Publié le par Pervenche

 

 

20100412_57.JPG

 

 Tel le poème ces fleurs de fruitier ont été photographiées en terre flamande.

 

 

Émile VERHAEREN   (1855-1916)


Les vergers de mai

En mai, les grands vergers de la Flandre féconde
Sont des morceaux de paradis qui se souviennent
D'avoir fleuri si blancs, aux premiers temps du monde.

Les yeux qui voient croient voir une aile aérienne
Parmi les lointains purs doucement remuée,
Les éventer du fond du ciel, sous les nuées.

Le vent, qui chante et rit, murmure une louange
A l'herbe ardente et drue et caresse les haies ;
Et les arbres sont beaux comme des manteaux d'anges.

Et les oiseaux nichant parmi les pommeraies
S'y poursuivent, et les branches ornementales,
Sur les vols lumineux, font tomber leurs pétales.

Tandis qu'au pied des troncs vont et viennent les bêtes,
Léchant l'écorce en or de leurs langues gourmandes,
Et que les bonnes fleurs s'inclinent vers leurs têtes
Dans l'herbe - beurre et lait - des pâtures flamandes.

 

 

 

.

Publié dans poèmes-photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dothy B. 14/05/2010 13:23



Très jolie fleurs magnifiquement bien accompagné.



Pervenche 15/05/2010 03:00



Merci pour ton gentil commentaire,



Marielle 14/05/2010 09:21



J'aime beaucoup ce poète, je le publie souvent, très beau, merci Pervenche.


Amitiés, Marielle.



Pervenche 15/05/2010 03:04



Je l'aime beaucoup également et en plus il est de chez moi.  Il aimait sa terre et savait si bien la définir, amitiés Marielle



lizagrèce 14/05/2010 09:04



Et quand il fallait orthographier le nom de l'auteur ...



Pervenche 15/05/2010 03:07



Pas évident c'est du flamand, celui qui cause notre crise gouvernementale



Malika 14/05/2010 07:26



Bonne journée.



Pervenche 15/05/2010 03:07



Merci, beau samedi



hauteclaire 14/05/2010 01:17



Un poème de la plénitude, et de la nature généreuse..


Tout y respire calme et abondance, en images sereines ..


J'aime beaucoup ce poème, il est finalement rare de lire quelque chose qui apporte autant de paix joyeuse.


Gros bisous Pervenche



Pervenche 14/05/2010 01:27



Merci beaucoup Hauteclaire, j'aime beaucoup ce poème ainsi que d'autres d'E. Verhaeren, moi aussi j'ai ressenti cette sérénité quand je l'ai découvert.  Gros bisous